Se connecter
Fil Infos
Métiers d'art

AAF dépose son rapport

Ateliers d'Art de France (AAF) a déposé lundi 16 juillet un rapport auprès du ministère de la Culture. Le document se veut un plaidoyer pour la création d'une branche professionnelle dans le cadre de la réforme sur les branches voulue par le gouvernement.

Le rapport a également été confié aux députés Philippe Huppé, Gilles le Gendre et Raphaël Gérard, chargés d’une mission sur les métiers d’art "ayant pour objet la formulation de propositions permettant de préserver et de développer en France les métiers d’art et du patrimoine vivant".

Avec 281 métiers, plus de 38 000 entreprises concernées, 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et 6 000 emplois non-délocalisables, le secteur des métiers d'art "contribue majoritairement au développement économique français" et constitue un atout "social", "artistique, culturel, patrimonial" et "touristique", plaide le syndicat d'artisans d'art et d'artistes (qui fédère 6 000 professionnels).

Actuellement, les métiers d'art ne disposent pas de branche unique. "Certaines filières, par crainte d'un rattachement forcé, se sont empressées de conclure des accords avec celle dont le périmètre leur semblait le moins éloigné", regrette AAF, qui précise que ces rattachements se sont faits "bien souvent sur la seule utilisation d'un même matériau, approche en elle-même éminemment contestable".

En outre, dénonce AAF, "confier la formation aux branches professionnelles", sans qu'il existe de branche "métiers d'art", reviendrait à "condamner les formations métiers d'art à disparaître peu à peu, au profit des formations aux métiers de l'industrie".

Le syndicat espère convaincre le ministère du Travail "d'autoriser les partenaires sociaux concernés à entamer les négociations d'une convention collective", pour permettre "l'achèvement" d'un long processus de structuration du secteur, et lui donner "les moyens de se développer pleinement, en gagnant en visibilité et en pertinence". 

Partager :

Fil infos