Se connecter
Hauts-de-France Actualités
Aide après sinistre

Réactions en chaîne et solidarité artisanale à Comines

Le 15/06/2016
par CMAR Hauts-de-France
Boulangerie de CominesDes conditions difficiles pour la boulangerie "Aux saveurs d’antan", mais qui ne devraient pas durer grâce à l’intervention déterminée de la CMA, de la Ville de Comines, du fournisseur de matériel et des assureurs.
Samedi 23 janvier, 2 heures du matin : une voiture s’encastre dans la boulangerie de Flavie Michaud et Yann Beghin, "Aux saveurs d’antan" à Comines. Murs qui tremblent, début d’incendie, évacuation de la maison.

Rapidement, une chaîne de solidarité initiée par les voisins se met en place pour éteindre l’incendie et dégager le véhicule, puis les sapeurs-pompiers arrivent et prennent le relais. Les voisins les aident aussi pour qu’ils puissent continuer la vente et le garage attenant devient un point de vente.

Cependant, faute de vitrine réfrigérée, il n’est plus possible de vendre de la pâtisserie. Une seconde chaîne de solidarité se met en route, coordonnée par la Chambre de métiers et de l’artisanat. Assureurs, banquiers, RSI, cabinet comptable, Ville de Comines, fournisseur de matériel sont appelés à la rescousse pour que chacun prenne en main sa part du dossier et que tout rentre dans l’ordre dans les meilleurs délais.

C’est ainsi que Barresi, le fournisseur de matériel, met à disposition une vitrine réfrigérée, que la Mapa débloque une avance d’urgence de 6 000 € et que la CMA verse une aide financière de 2 000 € au titre du Fonds d’Action Sociale. "Je suis à fleur de peau depuis une semaine, j’en aurai pleuré lorsque j’ai vu les voisins arriver. Aujourd’hui, je suis aussi au bord des larmes en vous voyant tous réunis pour nous soutenir", déclare Flavie Michaud avec quelques sanglots dans la voix.

Le maire de Comines, Alain Detournay, a quant à lui promis d’accélérer les procédures d’instruction de permis de construire. Effectivement, Flavie Michaud et Yann Beghin avaient le projet de rénover le point de vente et le laboratoire de fond en comble car, plutôt que de réparer provisoirement, le couple se pose la question d’avancer les travaux. C’est Laurent Rigaud, en sa qualité de président de la commission territoriale de l’arrondissement de Lille de la CMA, qui a coordonné l’intervention, accompagné de Max Vandermarlière, artisan marbrier installé à Comines et membre de cette même commission.

LE FONDS D’ACTION SOCIALE

Le Fonds d’action sociale (FAS) sert à intervenir par le versement d’une aide d’urgence auprès des artisans ayant à faire face à un accident de la vie: maladie, inondation, incendie, etc. Il ne s’applique pas aux situations délicates dues à des difficultés de gestion (car d’autres mécanismes d’intervention adaptés existent). Le FAS est abondé par la Chambre de métiers et de l’artisanat et le Conseil départemental du Nord. Les délais d’instruction du FAS sont extrêmement rapides et les dossiers sont montés par un conseiller de la CMA après une rencontre avec les artisans touchés et une visite sur place.

Partager :

Fil infos

| 16/11 | 16:15 |
Loi Elan
| 16/11 | 14:45 |
Carburants
| 16/11 | 11:00 |
Labels
| 16/11 | 09:00 |
Carburants
| 15/11 | 14:30 |
WorldSkills 2023