Se connecter
National Actualités
Transition écologique

Plan climat : quatre mesures de soutien aux ménages

Le 18/09/2017
par Samira Hamiche
Travaux isolation CiteLe crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite), qui permet notamment de financer des travaux d'isolation, sera transformé en prime à l'horizon 2019.
Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a dévoilé lundi 18 septembre dans les colonnes du quotidien Libération quatre grandes mesures "pour aider les ménages à moyens limités". Ces dispositions pourraient impacter directement certaines branches de l'artisanat, comme l'automobile ou le bâtiment.

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a dévoilé lundi 18 septembre dans les colonnes du quotidien Libération quatre grandes mesures "pour aider les ménages à moyens limités". "Elles permettront à tous les Français, et en priorité aux plus modestes, de participer à la lutte contre le changement climatique et la pollution de l'air", pose le ministre.

1. Automobile : élargissement de la "prime à la conversion"

Nicolas Hulot veut remettre à neuf le parc automobile français pour privilégier les véhicules à faible émission de CO2. A ce titre, il prévoit une extension de la "prime à la conversion" dès l'an prochain. "A partir de 2018, la prime de 500 euros à 1 000 euros qui existait uniquement pour les ménages à revenus modestes, et qui ne fonctionnait pas bien, sera généralisée à tous les Français propriétaires de véhicules essence d'avant 1997 ou diesel d'avant 2001", développe le ministre. Les consommateurs souhaitant passer à l'électrique bénéficieront, eux, d'une prime de 2 500 euros.

2. Fin du Cite 

A l'horizon 2019, le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite), qui permet notamment de financer des travaux d'isolation, sera "transformé en prime, versée dès que les travaux seront achevés". A ce jour, le Cite présente en effet un inconvénient, car il "n'est versé que plusieurs mois après l'achèvement des travaux, puisque les impôts sont payés l'année suivante", rappelle Nicolas Hulot. 

3. Extension du chèque énergie

Expérimenté depuis 2016 dans quatre départements (Ardèche, Aveyron, Pas-de-Calais, Côtes-d'Armor), le chèque énergie va être "étendu". "Il devrait permettre d'aider quatre millions de ménages aux revenus très bas à payer leur facture d'énergie", argumente Nicolas Hulot. "Le chèque sera versé automatiquement, selon un barème allant de 48 à 227 euros par an". Il sera revalorisé à compter de 2019 et "passera à 200 euros par an en moyenne", affirme le ministre. 

4. Une aide pour changer de chaudière

Le ministre de la Transition écologique veut inciter les ménages disposant d'une chaudière au fioul à opter pour les énergies renouvelables. Nicolas Hulot veut ainsi mettre en place des "certificats d'économie d'énergie" destinés aux ménages les plus modestes. Cette aide incitative, qui pourra aller "jusqu'à 3 000 euros", sera attribuée "à condition de passer aux énergies renouvelables, comme le bois ou les pompes à chaleur".

Hausse de la fiscalité du diesel et de la taxe carbone

La convergence de fiscalité entre le diesel et l'essence devrait être effective d'ici la fin du quinquennat. La taxe carbone verra, elle, son augmentation accélérée. En 2018, elle passera de 30,50 € la tonne de CO2 à 44,60 €, jusqu'à atteindre 100 € en 2030.

http://www.gouvernement.fr/action/plan-climat 

Partager :

Fil infos

| 11/12 | 15:15 |
Indication géographique
| 11/12 | 09:15 |
Métiers d'art
| 10/12 | 08:15 |
Ile-de-France
| 10/12 | 08:00 |
Impôts
| 07/12 | 17:15 |
Taxes carburants