Se connecter
Hauts-de-France Actualités

Lille et ses environs

Le 22/09/2016
par CMAR Hauts-de-France
Laurent Rigaud, boucher-charcutier, président de la Commission territoriale de Lille, et Bernard Blas, imprimeur à Lille.

laurent_rigaud.jpg               bernard_blas.jpg.jpeg

Les acteurs du service public de l’orientation ont reçu une information sur le dynamisme de l’artisanat en Nord - Pas-de-Calais, la diversité des missions de la CMA et la richesse de l’offre de formation de l’URMA pour enfin visiter les ateliers et laboratoires et échanger avec les apprentis et adultes en formation présents.
 
Des stagiaires de l’École de la 2e Chance (E2C) ont été sensibilisés à l’univers de l’artisanat : ses métiers, ses formations et ses débouchés professionnels.
Après un travail autour des représentations, initié par les formateurs de l’E2C, l’URMA a proposé à des artisans de venir rencontrer les stagiaires de l’E2C. Le format « tables rondes » a permis des échanges riches et enthousiasmants sur le parcours professionnel de chacun et les valeurs de l’artisanat : dix métiers étaient représentés, autour de quatre pôles : farine, viande, service et restauration. L’URMA a également ouvert ses portes aux stagiaires (URMA Tourcoing le Virolois, URMA de Wattignies et URMA Tourcoing CEFMA). 44 stagiaires ont ainsi observé et pratiqué un métier, le temps d’une journée, accompagnés et conseillés par des apprentis et des formateurs.
En reprenant, le 12 juin 2015, l’École de coiffure Alfred Mairesse à Lille, la CMA est devenue l’organisme de formation en coiffure le plus important sur la métropole.
 
Située en centre-ville de Lille, l’URMA Lille Mairesse est forte de deux entités : un CFA Coiffure préparant au CAP et BP (170 apprentis) et un lycée professionnel privé, sous contrat d’association avec l’État, d’une capacité d’accueil de 60 places en première année CAP et de 15 places en Mention Complémentaire.
 
En 2015, la Communauté de Communes Pévèle Carembault a souhaité soutenir l’action « diagnostic et accompagnement des entreprises artisanales » proposée par la Chambre de métiers et de l’artisanat. L’enjeu est d’identifier et de développer les capacités des entreprises artisanales, à savoir anticiper, évoluer, s’adapter, s’organiser, innover… et ce, en s’appuyant notamment sur le renforcement de leurs compétences et le dynamisme de leurs équipes.
Cet accompagnement personnalisé des entreprises se compose d’un diagnostic global permettant une analyse de chaque entreprise dans toutes ses fonctions (commercial, gestion, organisation, RH, projet…) et la formalisation d’un plan d’actions stratégique à mettre en place en fonction des besoins détectés. Il se poursuit par la mise en place et le suivi du plan d’actions en s’appuyant sur les actions de développement économique de la CMA (avec le soutien financier de la Communauté de Communes). Le travail partenarial entre la Maison de l’Emploi Pévèle Mélantois Carembault et la CMA date de la création des Maisons de l’Emploi en 2007, principalement sur les axes apprentissage et création d’entreprise.
 
À court terme, l’objectif est de maintenir la valorisation de l’offre de services de la CMA sur ce territoire. À plus ou moins long terme, l’objectif est d’alimenter le plan d’actions portant sur l’innovation dans la préparation des publics vers l’apprentissage, la lutte contre l’isolement du chef d’entreprise et le déploiement de la réforme de la formation professionnelle vers les artisans.
alfred_mairesse.jpg
L'école de coiffure Alfred Mairesse a intégré l'URMA en 2015. Elle inclut une section CFA et un lycée professionnel privé.
Partager :

Fil infos