Se connecter
Hauts-de-France Actualités
Salon régional des mini-entreprises

Félicitations à nos apprentis entrepreneurs

Le 09/09/2016
par CMAR Hauts-de-France
Acier d'essai (g.) et Flavor's Box (d.)
Deux mini-entreprises des CFA de Beauvais et de Compiègne se sont illustrées au Salon régional des mini-entreprises qui s’est tenu le 10 mai au Coliséum d’Amiens. Le résultat d’un travail entamé en novembre. Les équipes qui pouvaient compter jusqu’à neuf membres et qui étaient encadrées par leurs professeurs et Brahim Dinia, animateur multimédia, ont créé leur mini-entreprise et ont travaillé sur tous les aspects possible (gestion, finance, budget, communication…). Le 10 mai, la trentaine d’équipes qui représentaient les CFA des Hauts-de-France a été éprouvée par sept jurys qui les ont interrogées sur les différents thèmes liés à la création d’entreprise (activité commerciale, innovation, développement durable, stratégie à court et long terme…).
 
L’équipe des BTM Pâtissiers (Brevet technique des métiers) de l’Institut des métiers de l’artisanat (IMA) de Compiègne a fait coup double. Sa mini-entreprise, « Flavor’s Box », qui proposait la vente de petits gâteaux maison en boîte de dix, a été récompensée du Trophée de la meilleure gestion bancaire et du Trophée du meilleur logo. « C’était la deuxième année que je participais au concours et c’est toujours une bonne expérience à vivre, précise Jason Covet, un des membres de l’équipe. On y apprend des choses concrètes qui vont nous servir si nous voulons ouvrir notre propre boîte. »
 
La section Capa Maréchaux-ferrants (Certificat d’aptitude professionnelle agricole) de l’IMA de Beauvais remporte, quant à elle, le Trophée du meilleur stand dans la catégorie « Lycées ». La mini-entreprise, baptisée « Acier d’essai » (en référence au groupe de heavy metal australo-britannique AC/DC), avait pour concept la fabrication d’accessoires de tables (tire-bouchons, dessous de plats ou supports de bouteille), à base de matières premières recyclées. « Une journée dure physiquement avec des épreuves orales qui se sont succédé, mais que je revivrais avec plaisir, confie Maxence Ansieau qui a rejoint la formation Capa Maréchaux-ferrants après un Bac STG et deux années d’études de droit. On ne s’attendait pas à recevoir de prix, et c’était important de se distinguer parmi la trentaine d’équipes présentes. » Reverra-t-on cette équipe l’année prochaine ? « Ça ne dépend pas que de nous. Il faut voir si nos professeurs sont toujours d’accord pour nous encadrer, si l’IMA veut conserver l’équipe ou donner sa chance à une autre et surtout si nous sommes disponibles. » N’oublions pas que tous ces élèves sont apprentis et qu’ils n’ont pu accorder qu’une demi-journée par mois à leurs projets. Ce qui rajoute à leur mérite !
 

Qu'est-ce qu'une mini-entreprise ?

La Mini-Entreprise est un programme de création d’entreprise qui s’adresse aux élèves inscrits au collège, au lycée, en structure d’insertion et en centre de formation. L’action se déroule sur une année scolaire complète, de septembre à juin. Les jeunes créent une entreprise qui fonctionne comme une société anonyme ou une société coopérative, sous le couvert de l’association Entreprendre Pour Apprendre. Les mini-entrepreneurs ont chacun un rôle et des responsabilités dans leur entreprise. Ils conçoivent, produisent et commercialisent un produit ou un service. Ils assument aussi la gestion administrative et financière. C’est du concret ! La mini-entreprise permet à nos apprentis de : découvrir l’organisation d’une entreprise, s’initier à la gestion de projet, apprendre à travailler en équipe et à prendre la parole en public, prendre des décisions et des responsabilités, stimuler et valoriser leurs qualités personnelles : créativité, solidarité, autonomie, esprit d’initiative…
Partager :

Fil infos