Se connecter
National Actualités
Opinion

"Aider les artisans à mieux valoriser ce qu’ils font déjà en matière de RSE"

Le 04/07/2016
par Propos recueillis par Samira Hamiche
Hélène ValadeHélène Valade, Présidente de la Plateforme RSE, Directrice du développement durable de Suez, Vice-présidente du C3D.
Engagée en faveur de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), Hélène Valade en appelle à une meilleure reconnaissance des entreprises pratiquant un management responsable. Un label RSE est en passe d’être créé, spécialement destiné aux TPE et PME.

Le Monde des Artisans : Quelles sont les missions de la Plateforme RSE ?

Hélène Valade : La plateforme a été créée il y a trois ans auprès du Premier ministre (ndlr : Jean-Marc Ayrault) pour alimenter l’Etat sur les recommandations en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Elle est composée d’un certain nombre de pôles : chercheurs, société civile, partenaires sociaux, institutionnels et économique. Au sein de ce pôle économique, la CGPME et l’UPA sont bien représentées et très actives dans l’ensemble des travaux de la plateforme. Ils font entendre les spécificités des PME et des artisans et sont apporteurs d’idées sur les propositions que nous pourrions formuler.

LMA : Quelles actions sont menées pour les TPE-PME ?

H. V. : Nous travaillons en ce moment sur un plan national RSE. Il comportera des éléments à destination des TPE-PME, autour de trois axes importants. D’abord, il s’agira d’aider les artisans à mieux valoriser ce qu’ils font déjà en matière de RSE, de manière à ce que cette reconnaissance leur permette de se différencier. Nous avons ainsi lancé des travaux pour mettre au point un label RSE pour les TPE et PME. Nous allons travailler avec le Commissariat général au développement durable (CGDD) pour le concevoir et le tester auprès des petites entreprises. Deuxièmement, les petites entreprises demandent à être davantage sensibilisées à la RSE, c’est pourquoi nous allons proposer des recommandations allant dans ce sens-là. Troisièmement, il convient de mieux tenir compte de l’ancrage territorial des petites entreprises, et donc de favoriser les initiatives qui permettent de les fédérer localement.

LMA : Un groupe de travail dédié aux petites entreprises s’est formé, quel est son objectif ?

H. V. : Le thème des TPE-PME a été abordé dans le cadre d’un groupe de travail spécifique intitulé, "compétitivité et développement durable, l’enjeu des TPE-PME". Celui-ci a publié un rapport et des recommandations, qui visent à synthétiser les arguments à la fois éthique, stratégique, économique et humain qui permettent de convaincre de se lancer dans une démarche RSE, de mieux faire connaître les outils existants, et rendre plus tangible le lien entre RSE et compétitivité pour les TPE-PME. Les entreprises artisanales sont dotées de caractéristiques qui sont d’efficaces leviers de la RSE : taille, proximité avec la clientèle, circuits courts etc... Mais elles n’ont pas toujours les moyens de formaliser des démarches RSE.

http://www.strategie.gouv.fr/plateforme-rse

PARCOURS D'HELENE VALADE

  • 1995-2005 : Directrice du Département Opinion Publique de l’IFOP, puis du pôle Opinion de TNS Sofres
  • 2005 : Fondatrice de la Direction du Développement durable de la Lyonnaise des Eaux
  • 2007 : Co-fondatrice du C3D (Collège des Directeurs du Développement Durable)
  • 2014 : Directrice du Développement Durable de Suez
  • 2015 : Présidente de la Plateforme RSE 
Partager :

Fil infos

| 16/11 | 16:15 |
Loi Elan
| 16/11 | 14:45 |
Carburants
| 16/11 | 11:00 |
Labels
| 16/11 | 09:00 |
Carburants
| 15/11 | 14:30 |
WorldSkills 2023